Hochets "Peyote"

 

Les Hochets font partie des outils qu'utilise le Guérisseur, l'Homme-Médecine ou le Chaman. Ils renforcent, en nous, notre force vitale. Ils décristallisent les émotions et formes pensées sur les différents plan de conscience de l'être, permettant ainsi d'amener de la Lumière sur nos expériences passées pour en comprendre le sens et les intégrer. Ils ouvrent et vivifient les énergies dans le corps.

Dans les pratiques chamaniques: ils font taire le mental et permettent une connexion avec différentes réalités. Ils nous aident à nous relier au monde de l'Esprit et ainsi pouvoir entrer en communication avec nos "Alliés" et "Gardiens". Ils aident aussi à sceller la guérison en fin de séance, qu'elle soit pour l'individu, le groupe ou même le lieu.

 


 

" Les tribus n’utilisaient pas toutes des tambours, mais l’usage de hochets de cérémonie est pratiquement universel. Personnellement, il m’est souvent plus facile d’invoquer l’Esprit avec un hochet qu’avec un tambour. D’une certaine façon, le son plus doux semble me bercer en une expansion de conscience vers le monde qui m’entoure. De nos jours, les hochets servent à apaiser les bébés. Cette coutume trouve ses racines dans les cultures indigènes où les hochets servaient à repousser les mauvais esprits, et les utiliser pour les enfants était censé les protéger et les garder sains et saufs.


Les hochets étaient aussi utilisés dans les danses pour amplifier le tempo des cérémonies, et dans les guérisons. Les hochets traditionnels étaient fabriqués à partir de matériaux variés comme les petites calebasses, des écailles de tortue, des céramiques, du cuir ou parfois du bois creusé ; on les décorait de symboles, chaque élément du décor ayant un sens approfondi.


Les Amérindiens utilisaient des teintures extraites de racines et de baies pour décorer leurs hochets en peaux.


Tout comme les tambours étaient considérés sacrés du fait que leur rythme créait un pont du monde physique vers le monde spirituel, la cadence des hochets traditionnels avait cette faculté de modifier les états de conscience et transporter les gens vers d’autres dimensions. La fréquence du rythme du hochet chamanique se mesure en ondes thêta ou alpha, dont on dit souvent qu’elles correspondent à peu de choses près à la fréquence naturelle de la Terre.


En secouant un hochet, ...vous activerez des mémoires génétiques de danses autour du feu, et ses sonorités auront le pouvoir d’aviver l’âme indigène en vous.


Jouer du tambour et du hochet peut vous aider à découvrir votre propre rythme et vous relier aux grands rythmes et cycles du monde(...). Ce faisant, tâchez de noter les émotions ou les souvenirs qui remontent à la surface. Ceci est un processus de guérison, alors continuez simplement à jouer de vos instruments de percussion en vous laissant baigner par le son. Si vous avez l’impression que rien ne se passe, continuez simplement. Chaque fois que vous le faites, que vous en soyer conscient ou pas, des choses importantes se produisent. Il y a une vibration et un rythme associés à chaque glande et chaque organe de votre organisme, ainsi qu’à chaque chakra (centre d’énergie). En ces occasions, chaque partie de votre corps absorbe le rythme dont elle a besoin pour rester en équilibre et en harmonie. Laissez tomber le désir de vouloir que ça sonne bien – simplement, continuez à jouer."


Denise Linn "Le Manuel du Chaman"

 

Création d'Objets Sacrés

Nos Tambours